NL: Davos fait le point sur ses 26 cas positifs

HC Davos

Dans un communiqué, le HC Davos fait le point au sujet de ses nombreux cas détectés positifs au sein de son organisation:

« Au lieu d’aspirer au trophée de la Coupe Spengler, de nombreux joueurs et membres du staff du HC Davos cherchent actuellement des remèdes contre le rhume, la grippe et la fièvre. Pas moins de 26 d’entre eux sont actuellement en quarantaine – 25 à Davos, plus Simon Knak à Red Deer, au Canada. Le leader de l’équipe nationale suisse des moins de 20 ans a dû observer à la télévision, dans sa chambre d’hôtel, comment ses coéquipiers s’en sortaient sur la glace, jusqu’à ce que le championnat du monde soit interrompu mercredi soir.

« Une bonne moitié des personnes contrôlées positives au HCD présentent des symptômes normaux – comme moi-même : un nez bouché, et on ne se sent pas bien à 100 % », explique Walter Kistler, contacté par téléphone par la DZ. « Un petit quart de nos patients corona ont été temporairement alités avec une fièvre allant jusqu’à 39 degrés, qui est redescendue dans les 24 heures. En outre, nous avons un quart à un tiers de personnes qui ne présentent aucun symptôme malgré un test covid positif », énumère le médecin de l’équipe du HCD. Même ceux qui se sentent à nouveau bien n’ont pas le droit de faire de l’exercice à la maison pendant les dix jours de quarantaine.

Retour à l’entraînement dès lundi.

En raison des nombreux cas positifs au test covid, le HCD a complètement arrêté l’entraînement de la première équipe à Noël. Aujourd’hui, le petit groupe de ceux dont les résultats du test ont toujours été négatifs se retrouve pour la première fois. Lundi prochain, toutes les personnes du HCD qui se trouvent actuellement en quarantaine seront soumises à des examens médicaux approfondis. Si les résultats sont favorables, les joueurs seront réintégrés dans le programme d’entraînement avec une charge de travail progressivement croissante.

Le HCD a été touché par la variante Omikron du coronavirus, récemment découverte, bien que les joueurs et le staff aient tous été vaccinés et en partie déjà boostés. En conséquence, les mesures de protection et de précaution sont à nouveau renforcées, comme l’explique Kistler. Le port du masque sera à nouveau obligatoire dans les vestiaires, comme ce fut déjà le cas pendant la deuxième partie de la saison dernière. Dans la mesure du possible, les distances seront augmentées. Et l’équipe et le staff se rendront à nouveau séparément aux matchs à l’extérieur.
Les trois matchs de championnat du HCD programmés pour la semaine prochaine – mardi à domicile contre Bienne, vendredi à Genève contre Servette et samedi à domicile contre les SCL Tigers – ont été reportés. Les dates de rattrapage ne sont pas encore fixées. Selon l’état actuel, le HCD reprendra le championnat le 14 janvier avec la visite du leader du classement Fribourg-Gottéron. Le lendemain, il jouera à domicile contre les Rapperswil-Jona Lakers.

La moitié de la National League en quarantaine.

En National League, le HCD n’est pas le seul à avoir été submergé par la vague de corona. Avant Noël déjà, Genève-Servette et le HC Ambri-Piotta avaient dû faire une pause. Actuellement, outre le HCD, le EV Zoug, le HC Lugano, le HC Lausanne et le HC Ajoie sont en quarantaine sur ordre du médecin cantonal. Les Rapperswil-Jona Lakers ont également cessé de s’entraîner cette semaine. Ce n’est probablement qu’une question de temps avant que d’autres clubs ne viennent compléter la liste.

A partir du 2 janvier, sept matchs de la première division du hockey sur glace suisse sont provisoirement reportés.
La situation n’est pas nouvelle. La saison dernière, 96 matchs avaient été reportés. Il ne restait donc plus de place pour mener à bien l’ensemble du programme de qualification. C’est pourquoi le classement a été établi en fonction du nombre de points par match. Cette année encore, la ligue s’est mise d’accord sur cette procédure.

L’interruption du championnat n’est pas à l’ordre du jour.

En raison du virus Omikron hautement contagieux, le nombre de cas de corona va augmenter rapidement dans le monde entier au cours des prochains jours et des prochaines semaines, et les discussions sur la tenue ou l’annulation des Jeux olympiques d’hiver à Pékin (du 4 au 20 février 2022) vont prendre de l’ampleur. Une interruption du championnat de la National League n’est actuellement pas à l’ordre du jour. « Cela n’aurait aucun sens, ni du point de vue sportif ni du point de vue économique », a déclaré le directeur de la ligue Denis Vaucher après l’annulation de la Coupe Spengler. « Willi Vögtlin, l’organisateur du calendrier, est en tout cas mis au défi. On peut partir du principe que les équipes qui ne sont pas en quarantaine seront mises à contribution le plus souvent possible et que les matchs seront reprogrammés à court terme. »


Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email