Le billet de Simon Majek: Sayaluca gagne mais ne convainc pas

Simon Majek

Sayaluca gagne, mais ne convainc pas !

Le deuxième derby de la saison entre Sayaluca et Malcantone a tenu toutes les promesses de la veille. Du rythme, du jeu, du spectacle, mais surtout un grand esprit de compétition et une issue incertaine jusqu’au bout.

Après la cérémonie de retrait du maillot numéro 39 de Roy Bay, gardien historique de Sayaluca, qui est officiellement entré dans le Hall of Fame du club, et la mise en jeu de Luca Fazzini et Julian Walker en début de match, c’est Sayaluca qui ouvre le score par Michele Crivelli à la troisième minute. Malgré la réaction de Malcantone, Sayaluca créait plus de jeu et terminait le premier tiers en tête 1-0.

Après la pause, seul Malcantone est revenu des vestiaires et a encore augmenté le rythme en allant au filet d’abord avec un spectaculaire « coast to coast » de Reto Bernasconi et ensuite avec un tir d’Alessandro Spinetti. Dépassés par la réaction rageuse de Malcantone, les locaux se sont désunis davantage en se limitant à repousser la balle au mieux afin d’alléger la pression de l’invité.
Malheureusement, à ce moment-là, le Palamondo de Cadempino s’est transformé en une piscine dans laquelle certains « rusés » de Sayaluca ont plongé au moindre contact avec les adversaires. Les arbitres tombent dans le panneau et décrètent la beauté de 4 pénalités mineures contre les invités en un peu plus de 8 minutes, faisant perdre le momentum à Malcantone et permettant à Sayaluca de trouver le 2 à 2, toujours avec Crivelli.

Vers la fin de la période médiane, une pénalité disciplinaire est intervenue sur le compte de Sayaluca, grâce à laquelle Ronny Hurni a remis Malcantone en tête.

Les 20 dernières minutes ont été jouées sous le signe de l’équilibre et l’air du Palamondo pouvait être coupé avec un couteau. Malcantone s’est sans doute trop concentré sur la défense, tandis que Sayaluca s’est heurté aux miracles de Jesus Conrad entre les poteaux.

À la 50e minute, un tir de loin de Fabrizio Sundermann a surpris l’arrière-garde des invités, mais le véritable centre est venu à 41 secondes de la fin par Christian Didier, qui a profité d’un rebond favorable pour clouer le score final sur 4-3 pour Sayaluca.

« C’est une victoire qui compte beaucoup, car toute l’équipe y a cru jusqu’au bout », a exulté l’entraîneur de Sayaluca, Roy Bay. « Assis dans les vestiaires, nous nous sommes regardés en silence pendant plusieurs minutes, puis nous nous sommes tous applaudis », me dit Kevin Schuler, l’entraîneur de Malcantone. En fait, si Malcantone avait gagné, ils n’auraient rien volé.

Une défaite, que Nakia Alberti et ses coéquipières ont rapidement digérée, renouant avec la victoire pas même 48 heures plus tard contre Buix.

Sous une pluie battante, Malcantone a toujours tenu les rênes du jeu, même s’ils ont dû attendre la troisième période pour s’imposer sur le score final de 6 à 1.

Sayaluca, en revanche, a réussi à faire très peur à Rossemaison, malgré le fait d’avoir affronté ce match à l’extérieur prohibitif avec un effectif plutôt réduit. Menés 6:2, les hommes de Bay sont revenus à -1, avant de laisser les Jurassiens leur filer entre les doigts, s’imposant sur le score final de 9:7.

Samedi 14.05 à 17h au Palamondo de Cadempino, Sayaluca accueillera le neo promu Avenches, tandis que Malcantone affrontera Ajoie à 17h30 à Cassina d’Agno.

Vu l’état de forme des équipes tessinoises, sur le papier ce sont 3 points faciles, mais surtout en skater, les surprises ne manquent jamais.

En LNB, Novaggio Twins se débat avec les problèmes contingents habituels.

Samedi, contre la Broye, ils ont réussi à ramener les trois points malgré un effectif de seulement huit joueurs de champ et un gardien de but. Emmenés par un capitaine omniprésent, Alan Baggiolini, et par le cran d’Alberto Rodigari et de Flavio Vella, les Twins se sont imposés sur le score final de 5 à 4.

Le samedi 14.05 à 18h00 sur la piste amicale de Novaggio, les Twins affronteront les très forts joueurs jurassiens de Rossemaison II, qui le week-end dernier n’ont laissé aucune chance à Sayaluca II battu 10 à 4.

Victoire également pour les Tigers de Paradiso de Renzo Ricci, qui ont dominé Capolago de Bobo Bernasconi.

Menés 7 à 2 à la mi-temps, les Tigers se sont limités à contrôler et éviter le retour des invités, qui ont embelli le score pour le final 7 à 3.

Programme, résultats et classements sur www.fsih.ch

Simon Majek


Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email