Interview décalée: Steve Pochon

Il a griffé la glace d’une multitude de patinoires à travers la Suisse, sous les couleurs de Fleurier, Genève, la Chaux-de-Fonds, Bienne, Neuchâtel ou encore d’Ajoie, et à 41 ans il reprend les rênes du HC St-Imier en 1ère ligue, après quatre saisons passées à la barre de Star Chaux-de-Fonds (2ème ligue).
A l’interview aujourd’hui: Steve Pochon !

Ton meilleur souvenir sportif :
Mon titre de Champion de Suisse avec Bienne.
Le pire :
La demi-finale perdue avec le HCC au 7ème match contre Viège aux Mélèzes. Elle me reste encore en travers de la gorge car on avait l’équipe pour aller au bout.
Qu’est-ce qui te plaît le plus au hockey :
L’intensité du jeu, la vitesse, le vestiaire, le bruit dans la patinoire qui procure une émotion incroyable quand ton équipe marque.
Ce que tu aimes le moins :
Les joueurs qui trichent, j’ai horreur de l’injustice.

Un pays :
Les USA, mais en tant que touriste.
Ton incroyable talent :
Je n’ai pas forcément un talent mais j’ai une volonté qui me pousse à essayer de faire de bonnes choses.
Tes défauts :
Il faudra demander à mes futurs joueurs.
Ton dernier rêve :
En ce moment que ce Covid-19 fasse le moins de dégâts possibles chez mes proches
Qu’est-ce qui te fait rire :
Beaucoup de choses, surtout le 2ème degré.
Qu’est-ce qui t’énerve :
L’injustice, les tricheurs. Je peux devenir complètement fou.
La qualité que tu apprécies chez les autres :
L’honnêteté.

Le hockey, ça aide avec les filles :
Honnêtement ? Un peu oui. Pour le premier contact c’est plus facile mais après ça ne veut pas dire que c’est bingo, il faut avoir du respect.
A quoi pensais-tu sur le banc des pénalités :
Je me disais des fois, mais quel con tu fais. J’espère qu’on n’encaisse pas de goal.
Si tu avais la possibilité de passer du temps avec une célébrité, avec qui et que ferais-tu :
Avec Juergen Klopp et j’aimerais passer une semaine avec lui et son équipe pour voir son style de management, la force qu’il donne à son équipe.

Facebook, Instagram ou Twitter :
Twitter.
Tes hobbys :
Le sport en général, surtout le football international et le hockey suisse.
Première chose que tu fais le matin :
Pipi.
La qualité romande que les Suisses-allemands n’ont pas :
De savoir rire quand il le faut et être sérieux quand il le faut. Eux c’est toujours sérieux.
Si tu étais riche et célèbre, que changerais-tu dans ta vie :
Je ne suis pas voiture de luxe et vie de luxe donc Je ferai profiter ma famille de voyages extraordinaires.
Qu’est-ce que tes parents ne savent pas sur toi :
Rien de spécial.

Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email