Interview décalée : Laurent Perroton

Laurent Perroton, 46 ans, est arrivé en Suisse en 2003 sur le banc des Novices Elite de Lausanne. Sa carrière d’entraîneur l’a mené à Star Lausanne, Red Ice, Forward Morges et Star Forward. Depuis la saison 2018-2019 il officie sur le banc du HCV Martigny en MySports League. Personnalité franche, il voue une véritable passion à son travail et tentera encore cette saison de mener son équipe à l’échelon supérieur: la Swiss league !
Je remercie beaucoup Laurent qui a accepté sans hésiter de participer à cette interview décalée. Il a été nominé par le président du HC Prilly, Steve Seppey.

Ton meilleur souvenir sportif:
Il y en a plein , mais j’en citerais deux en particulier. Le premier, c’est la finale de MySports league contre Sierre en 2019 pour la ferveur populaire, et le second c’est l’obtention de la médaille de bronze lors du match décisif à Zoug lors notre première année en Élite A avec le Lausanne HC.
Le pire:
La fin de la belle histoire avec Star Forward et Forward Morges.
Qu’est-ce qui te plaît le plus au hockey:
Le collectif.
Qu’est-ce que tu aimes le moins:
L’individualisme.

Un pays:
La suisse, pour sa diversité culturelle et la beauté des régions, en particulier le Valais que j’apprécie de plus en plus.
Une ville:
Dubaï et sa folie des grandeurs.
Ton incroyable talent:
Ma passion folle pour mon sport.
Tes défauts:
Enormément de défauts , mais mon impatience et mon manque d’empathie avec les adultes.
Le dernier rêve que tu as fait:
Que Sami El Assaoui soit tout le temps à fond aux entraînements sur glace.
Qu’est-ce qui te fait rire:
Les enfants en général et mes enfants en particulier. Et se retrouver un dimanche à 7 heures avec Nicolas Bonvin et David Delessert au camping des Flots Bleus.
Qu’est-ce qui t’énerve:
L’injustice et le manque de loyauté.

La qualité que tu apprécies chez les autres:
La joie de vivre et la loyauté.
Ton « tue l’amour » :
Le manque d’originalité et de fun dans la vie de couple.
Qu’est-ce que ta compagne fait mieux que toi:
Les massages.
Le plat que tu cuisines le mieux:
Le wok sur le barbecue.
Ta plus grosse bêtise quand tu étais enfant :
Desserrer le frein à main en descente dans la voiture de mon grand-père.
Ton plus grand regret :
Que Maman ne soit plus à nos côtés depuis mes 11 ans.
Ta plus grande fierté:
Mes quatre enfants et leurs prénoms en hommage aux origines italiennes de ma Maman .

Dans le vestiaire, qui est:
Le plus bavard:
Jérémy Gailland et Sami El Assaoui.
Le dernier sous la douche:
Arnaud Currit.
Le plus calme:
Arnaud Currit et Yann-David Lahache , à part en fin de soirée.
Le plus mauvais chanteur:
Yann Fèvre.
Une anecdote de vestiaire:
La place de Romain Seydoux toujours bien rangée, notamment son bac d’affaires de fitness…
Le hockey, ça aide avec les filles ?
Quand tu es jeune. Et quand tu vieillis , ça s’inverse…

Si tu avais un super pouvoir :
La téléportation, pour habiter à Dubaï et entraîner à Martigny.
Pour quelles raisons aimerais-tu être une femme :
Pour rendre raide dingue amoureux certains joueurs de mon équipe et les mettre sur le droit chemin…
Si tu avais la possibilité de passer du temps avec une célébrité, avec qui et que ferais-tu :
Avec Roger Federer pour faire un double à Wimbledon contre la paire Yannick Noah et Pete Sampras.
Facebook, Instagram ou Twitter :
Twitter.

Tes hobbys:
Les longs voyage en famille.
Si tu étais le héros d’un film, qui serais-tu :
Un mélange de Dexter et de Robin des bois…
Ta chanson:
Logical Song (Supertramp) la chanson préférée de ma maman.
Première chose que tu fais le matin:
Je me pèse et je passe en revue la presse sur le net.
La qualité romande que les Suisses-allemands n’ont pas :
La créativité surtout après 22 heures…
Si tu étais riche et célèbre, que changerais-tu dans ta vie:
Le confort pour mes proches et je ferais le tour du monde des Nikki Beach avec Jérémy Gailland, Sami El Assaoui, Nicolas Bonvin, David Delessert, Daniele Marghitola , Cian Derder même si il joue à Dübendorf…, et en Guest Bastian Baker , sur une année entière à mes frais …
Trois objets dont tu ne peux pas te passer:
I phone, I pad et montre.
Dragueur ou dragué :
Dragueur, mais attention, je suis marié et je n’ai pas de contrat de mariage…

Cite-moi une chose que tu ne feras jamais:
Tromper la femme de ma vie.
Et celle que tu rêves de faire:
Un saut en parachute au dessus de la Palm à Dubaï.
La plus grande folie que tu aies faite par amour:
Attendre 9 heures dans le hall de l’aéroport de Genève en béquilles lors mon premier rendez-vous avec mon épouse, à cause de problèmes météorologiques.
A quelle émission de télé aimerais-tu participer:
Koh Lanta avec David Delessert pour montrer définitivement qui est le plus fort.
Le plus beau cadeau qu’on puisse te faire:
Gagner le titre de MSL , être promu et partir en voyage d’équipe à Las Vegas avec des fins connaisseurs…
Qu’est-ce que tu ne sais pas faire mais que tu aimerais apprendre:
Passer mon permis bateau cette année et parler suisse-allemand .

Question actu : qu’est-ce que le coronavirus a changé dans ta vie :
Apprécier les choses les plus simples , passer du temps en famille et avoir assisté à l’accouchement de notre petit garçon malgré les restrictions sanitaires.
Une citation:
Le mot Talent arrive une seule fois avant le mot Travail , c’est dans le dictionnaire .
Ton mot de la fin:
Un immense merci à la famille du HCV Martigny pour la confiance, au Président Patrick Polli et au Directeur sportif Nicolas Burdet pour leur acharnement au développement du club, à mon staff et notamment Chris Brown pour sa grande intelligence humaine et sa volonté de mettre les joueurs dans le meilleur état psychologique, à mes joueurs pour leurs grands investissements et bien sûr à notre public qui nous donne beaucoup de force et de plaisir lors des matchs.
A quel joueur veux-tu que j’envoie ce questionnaire, et pose-lui la question de ton choix:
J’envoie le questionnaire à David Delessert.
Ma question est la suivante: Pourquoi sur ta licence fédérale, tu te nommes Jésus Delessert…

(photo: archives / Mauricette Schnider)

Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email