Carnet de bord de HCC – Ticino Rockets (SL)

Mauricette Schnider
« C’est sûrement ma dernière saison »

Un mardi soir à La Chaux-de-Fonds pour un match contre les Ticino Rockets, banal. A cette même place la saison dernière j’avais échangé quelques mots avec Mike McNamara, sur le hockey évidemment, mais aussi sur la vie en général. J’avais appris lors de cette discussion qu’il pensait laisser sa place, parce qu’il prenait de l’âge -72 ans, faut-il l’avouer?-. « C’est sûrement ma dernière saison ».
Au fond de moi je me suis dit « Il a raison, il n’y a pas que le hockey dans la vie, mais ça sera une perte pour ce sport ».

« J’ai signé pour deux ans »

Les mois passent… De retour aux Mélèzes hier soir, je vois sortir des vestiaires Mike McNamara.
Sourire aux lèvres, je vais le retrouver sur le banc de son équipe tessinoise. « Et bien, vous êtes toujours là ! » et lui de répondre: « Et oui, j’ai signé pour deux ans ! »
Ca m’a fait pensé à ceci: quand on tombe dans la marmite hockey, c’est très compliqué d’en sortir, on l’a dans le sang !

Une carrière incroyable.

Une joie, en pensant la richesse dont disposent les joueurs qui ont la chance de côtoyer ce grand bonhomme du hockey, qui a bourlingué à travers la Suisse, tantôt coach ou assistant de Villars, Lugano, Fribourg, Zoug, Lausanne, Bienne, Coire, Ajoie, Viège et même Dübendorf (clin d’oeil perso) !

Si je connais sa carrière, je l’aurai surtout côtoyé durant ses années passées à Bienne avec les Novices Elite (U17). J’ai toujours apprécié son calme sur le banc, sa gentillesse, sa philosophie et le temps qu’il consacrait à ces jeunes.

Une longue expérience de coaching, une personnalité qui me fait penser à Arno Del Curto pour son travail avec la jeunesse. Mike McNamara est pour moi un exemple mais surtout, une belle personne !

Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email