Assemblée de la ligue: aucune décision prise sur les questions du fair-play financier et du contingent de joueurs étrangers

Dans le cadre de l’Assemblée de la Ligue qui s’est tenue aujourd’hui à la Maison du Sport à Ittigen, les clubs de National League et de Swiss League se sont entendus sur une interdiction de transfert jusqu’au terme de la saison 2020/21. Largement discutées dans les médias, les questions du fair-play financer et du contingent de joueurs étrangers n’ont donné lieu à aucune décision.

La saison 2019/20 ayant dû être arrêtée avant le début des play-offs, le Règlement de jeu est complété par un article régissant clairement la marche à suivre dans une telle situation. Si le championnat doit être arrêté pour cause de force majeure (par le biais d’une décision définitive prise par l’Assemblée de la Ligue), il n’y aura ni champion, ni équipe promue ou reléguée durant la saison concernée. Cette nouvelle disposition a été décidée par les clubs de National League et de Swiss League aujourd’hui lors de l’Assemblée de la Ligue, qui s’est tenue à la Maison du Sport à Ittigen. Elle s’applique à tous les niveaux du Sport d’élite (NL, SL, U20-Elit, U17-Elit). Les participants à la Champions Hockey League seront déterminés en fonction du classement au moment de l’arrêt du championnat. Si les équipes n’affichaient pas le même nombre de matchs joués au moment de l’arrêt du championnat, il sera procédé à l’établissement d’un classement selon le nombre de points obtenus en moyenne par match.

L’Assemblée de la Ligue a en outre décidé de différentes modifications des Directives pour le déroulement du championnat en vue de la saison 2020/21 :

  • Interdiction de transfert : Les joueurs titulaires d’un contrat valable auprès d’un club de NL ou de SL ne peuvent être contactés ou engagés par un autre club pour la saison en cours. Les négociations sont également interdites durant cette période. Exception : L’échange de joueurs ou un transfert pour lequel toutes les parties concernées (ancien club, nouveau club, joueur) sont d’accord.
  • Bagarres : A l’avenir, les pénalités de méconduite pour le match (PMM) prononcées pour bagarre et les PMM prononcées pour d’autres motifs ne seront plus cumulées (additionnées). Ainsi, un joueur sera automatiquement suspendu pour un match après avoir écopé de deux pénalités de méconduite pour le match pour cause de bagarre. Une PMM pour cause de bagarre et une PMM prononcée suite à un coup de crosse ne résulteront toutefois pas en une suspension automatique ; par contre, deux PMM prononcées pour bagarre et deux PMM prononcées pour d’autres motifs auront pour conséquence une suspension automatique du joueur concerné.
  • Droit de requête du PSO pour les PMM : A l’avenir, les Player Safety Officers ont la possibilité de déposer une requête pour une pénalité de méconduite pour le match a postériori auprès du Juge unique. Ce dernier rendra alors une décision définitive.
  • Composition des Juges uniques : Peter Brändli a quitté son poste de Juge unique Security à la fin de la saison 2019/20. Il ne sera pas remplacé. Les fonctions de Juge unique Procédure tarifaire et de Juge unique Security sont regroupées et prises en charge par Stefan Müller.

Lors de l’Assemblée de la Ligue, aucune décision n’a été prise en ce qui concerne l’introduction éventuelle d’un système de fair-play financier et l’adaptation possible du contingent de joueurs étrangers à partir de la saison 2021/22. Ces points et le mode de jeu à partir de la saison 2021/22, ainsi que l’adaptation des structures, feront l’objet de discussions ultérieures ces prochains mois.

(source: SIHF)

Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email