Interview: Nicolas et Cyril Kormann

Le 8 février 2018, l’occasion m’était donnée de faire l’interview des deux frères Nicolas et Cyril Kormann de Wiki-Münsingen. Je vous la partage aujourd’hui sur le site pour qu’elle ne tombe pas dans l’oubli des méandres de Facebook, où je l’avais partagée à l’époque.

Ils ont comme points communs la passion du hockey et de leur club de coeur: Wiki-Münsingen. La ressemblance s’arrêtera là tellement ces deux-là sont opposés, je dirais même complémentaires. L’un commence une phrase, l’autre la termine. Quand l’un est abonné aux pénalités, l’autre calme le jeu. Une multitude de détails que vous découvrirez à la lecture de cette interview, que j’ai eu un immense plaisir à faire.


A quel âge as-tu commencé le hockey?
Nicolas: – J’allais patiner avec l’école mais j’ai vraiment commencé le hockey à l’âge de 8 ans.
Cyril: – A 8 ans aussi

Nicolas, c’est ta dernière saison avec Wiki, qu’est-ce qui te manquera?
– Le côté sportif, mais l’amitié est plus importante et c’est ça qui va le plus me manquer.

Quel est ton meilleur souvenir sportif?
N :- Toutes les saisons passées avec l’équipe.
C :- Le titre de Champions du groupe central, deux fois de suite (en 2014 et 2015)

Quel est ton pire souvenir?
N :- La finale perdue à Langnau contre Dübendorf.
C : – C’est aussi la finale de Langnau et toutes les blessures que j’ai eues.

Avez-vous des regrets? Auriez-vous aimer changer de club?

C : – Notre père et nos deux oncles ont joué à Wiki. Pour nous ça paraissait logique de rester ici, qu’on soit bons ou mauvais.

Si tu n’avais pas été hockeyeur?
N : – Danseur de ballet 😂… J’aurais fait du foot ou du tennis
C : – Joueur de tennis, mais je préfère le jeu collectif

Que fais-tu avant d’entrer sur la glace? des rituels?
N : – Une vingtaine… Avant le match, je pars de la ligne bleue, je fais le tour du but, je passe dans les deux arrondis, je retourne derrière le but, j’attends mon frère à droite,
Kevin (Dällenbach) à gauche, on se tape dans la main et ensuite on se place autour du but. Et je m’équipe toujours le côté gauche en premier.
C : – Je suis toujours avec Michaël Lüdi, on sort de la glace ensemble.
(Pour l’anecdote, Nicolas est le premier à sortir de la glace à la fin de l’échauffement, et Cyril, le dernier.)

Nicolas, à chaque pause de chaque match, tu restes un moment sur le banc, c’est aussi un rituel?
N : – Non, c’est juste parce qu’il y fait frais 😅

Ton numéro, pourquoi?
N : – Le 23, parce que je n’aime pas les numéros pairs, les choses “carrées”
C : – Au début j’avais le numéro 24 et quand j’ai pu changer j’ai pris le numéro inverse à celui de mon frère (32).

Que fais-tu en premier après un match?
N : – Je me douche et je sors rapidement, pour saluer les personnes qui sont venues nous voir jouer. C’est une marque de respect envers eux.
C : – Moi je ferme le vestiaire… 😂Sérieusement, je bois une bière et ensuite je vais voir les supporters.

A quoi penses-tu sur le banc des pénalités?
N : – Cette saison, j’ai eu deux pénalités. J’ai pas le temps de réfléchir, il faut demander à mon frère…..
C : – Je regarde le match comme vous, et les supporters… Et comme aujourd’hui il y avait un peu plus de monde, j’y suis allé plusieurs fois…

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans le hockey?
N : – La technique, la vitesse, tout ce qui fait ce sport.
C : – J’aime tout ce qui a trait à mon rôle de capitaine. Chaque talent est mis en valeur en travaillant sur les points positifs et négatifs de chacun pour en faire quelque chose de bien.

Qu’est-ce que tu aimes le moins?
C : – Pour moi la plus grande difficulté est de réunir les vingt caractères différents d’une équipe.
N : – …Mais c’est aussi un très bon challenge, de réussir à avoir une très bonne ambiance entre vingt caractères compliqués. Pour ma part, ce que j’aime le moins, c’est perdre !

Si tu étais… un hockeyeur ?
N : – Reto Von Arx. Pour moi c’est le meilleur joueur suisse.
C : – Sydney Crosby, c’est un joueur complet. Et en Suisse c’est Christian Dubé.

Un entraîneur?
N : – Thomas Zwahlen (actuellement à Düdingen). J’ai joué avec les Juniors de Berne avec lui, et c’est un entraîneur qui connaît ses joueurs et qui sait très bien de quoi ils ont besoin pour arriver à leur plus haut niveau.
C : – Konstantin Kurashev et Stefan Gerber (actuel entraîneur de Wiki-Münsingen).

Un club?
N : – Lugano
C : – …Wiki…

Un pays ?
N : – Les USA.
C : – Les USA et l’Allemagne.

Une citation ?
N : – “Qui cesse de s’améliorer ne deviendra jamais bon”
C : – “Tu ne peux pas être déçu de toi si tu as donné le meilleur de toi-même”

Qu’est-ce qui te fait rire ?
N : – Mes gaffes… et celles des autres…
C : – Nicolas… Toutes les situations de la vie, dans l’équipe. Des petits imprévus qui peuvent faire sourire.

Qu’est-ce qui t’énerve ?
C : – Quand notre équipe fait toujours les mêmes erreurs…
– Comme ceux qui vont souvent aux pénalités?
N : – Evidemment (son frère est souvent sur le banc des pénalités). Ce qui m’énerve, c’est quand je suis sur le banc des pénalités, comme ce soir, et que je peux dire à la personne à côté de moi
à quel moment mon frère fera une connerie. Je le sens tout de suite, et ça, ça m’énerve !
C : – Oui mais c’était bien, comme ça on a pu marquer en infériorité…

Questions décalées

Le hockey, ça aide avec les filles?
N : – Non. Peut-être à 16-17 ans mais plus maintenant.
C : – Non, peut-être dans d’autres équipes, mais pas ici. Notre public a entre 40 et 60 ans… (ll voit très bien le public depuis le banc des pénalités)

Si tu avais un super pouvoir?
N : – Celui des 4 Fantastiques
C : – Superman

Pour quelle(s) raison(s) aimerais-tu être une femme ?
N :- Aucune… ou pour la vitamine B… et pour avoir des avantages que seules les femmes peuvent avoir (se faire offrir un verre, par exemple)
C : – Pour avoir le droit d’être lunatique

Si tu avais un tête-à-tête avec une célébrité, ça serait avec qui?
C : – Helen Fischer (très jolie chanteuse allemande)
Et que ferais-tu avec elle? (gros éclats de rire…)
C : – Mieux la connaître
N : – Moi je m’assieds à la table en face et je regarde…

Brune, blonde ou rousse?
N : – Blonde
C : – C’est secondaire, mais avec une préférence pour les blondes.

De quoi ne pourrais-tu pas te passer?
N : – De l’humour
C : – Ma famille et mes meilleurs amis.

Cite-moi une chose que tu ne feras jamais (ou plus jamais)?
N : – Le parachute
C : – Je ne changerai jamais de club de MySports League.

Quelle est la chose que tu rêves de faire?
N : – Un tour du monde durant une année.
C : – Gagner le titre de Champion suisse.

Nicolas, le point fort de Cyril?
N : – Après le match il sait qui était dans les tribunes…
Cyril, le point fort de Nicolas?
C : – C’est un joueur complet et il patine mieux que moi.
– Cyril a été gentil, lui
N : – Mais moi aussi…

Son point faible?
N : – Les pénalités inutiles
C : – Son manque de lucidité devant le but adverse

Que fait-il mieux que toi?
N : – Remplir la caisse de l’équipe avec les pénalités
C : – Il sait calmer les gens et le jeu, alors que moi je provoque.

Que fait-il moins bien que toi?
N : – Il est moins discipliné que moi
C : – Rien…

Décris ton frère en 3 mots.
N : – Bon, meilleur, frère
C : – Il poursuit son but, heureux, gentil

Si tu avais une seule chose à dire à ton frère ?
N : – Je te remercie pour ces dix dernières passées avec toi.
C : – C’est beau que tu existes.

Quels sont vos nominés pour les prochaines interviews?
N : – Andrin Vock (Wiki-Münsingen)
C : – Joël Scheidegger (Brandis – Thurgovie)

Le mot de la fin…
C : – Un grand merci à toi pour tout ce que tu as fait
N : – Je te remercie pour tout ce que tu fais, pour les photos. Même si je ne le dis pas beaucoup ou que je ne l’écris pas souvent à cause de la barrière de la langue, c’est très très apprécié
et je sais aussi qu’il y a beaucoup de personnes qui ne te le disent pas.
C’est très important et je te l’ai déjà dit: Merci.

Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email