Robin Leblanc doit renoncer à son poste d’entraîneur de la Première équipe et sera remplacé par Philippe Marquis.

Engagé dès le 1er juin 2021, le canado-suisse Robin Leblanc doit finalement renoncer à son poste, à regrets, pour des raisons professionnelles. Il est remplacé avec effet immédiat par l’ancien international Philippe Marquis, coach-assistant depuis 5 ans.

Robin Leblanc avait été engagé à temps partiel puisqu’il n’avait que la charge de la 1ère équipe (2ème ligue) du club fleurisan.

Embauché à temps complet par une grande firme américaine dès le 1er juillet 2021, la compatibilité temporelle des deux activités s’est rapidement avérée impossible.
Aussi Robin Leblanc a-t-il dû se résoudre à renoncer à son poste de coach des “Jaune et Noir”.

Robin Leblanc: « Je suis évidemment très déçu de cette situation car j’ai eu énormément de plaisir à découvrir ce club et mes joueurs, avec qui nous avons très bien travaillé durant la préparation physique. Le feeling a aussi très bien passé avec eux et je suis triste de les quitter maintenant. Je serai leur premier supporter et espère pouvoir venir les soutenir quelques fois cette saison ».

Face à cette nouvelle subite, le comité du CP Fleurier a très rapidement trouvé une excellente solution.

En effet, c’est le Vallonnier et ancien international Philippe Marquis qui, sollicité, a accepté de reprendre la charge d’entraîneur principal avec effet immédiat.

Au terme de sa carrière de joueur professionnel et après 13 saisons passées à Fribourg-Gottéron, Philippe Marquis était revenu au sein de son club formateur et avait alors endossé le rôle de coach de la Première équipe, poste qu’il avait assumé plusieurs saisons avant de se consacrer au Mouvement junior.
Depuis 5 saisons, il assumait également le rôle de coach-assistant de la 1ère équipe, si bien qu’il connait parfaitement tout son effectif. Il sera épaulé par un nouvel assistant, Alain Valentini, ancien joueur et capitaine des “Jaune et Noir”, qui avait intégré la direction technique de l’équipe après avoir mis un terme à sa carrière il y a une année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code